Festival Fragments #4 à Mains d’Œuvres

Lun. 21 Nov. — 22 Nov. 2016 — 19h30
DISCIPLINE : Théâtre, Danse
FORMAT : Spectacle
TARIF : 10€ les deux Fragment(s)

FRAGMENT(S) reprend du 7 au 24 novembre 2016 sous l’impulsion de La Loge et Mains d’Œuvres avec quatre lieux partenaires : le Théâtre Paris-Villette, le Jeune Théâtre National, le Carreau du Temple et le CENTQUATRE-PARIS. Chaque lieu partenaire accueillera, sur deux dates, deux « fragments » de spectacles proposés par les autres salles partenaires, soit douze projets au total.

ILIADE LES 21 ET 22 NOVEMBRE À 19H30

Association TRAMA
D’après Homère
Adaptation et mise en scène par Luca Giacomoni
Avec : Armelle Abibou, Mourad Ait Ouhmad, Cyril Guei, Levy Kasse Sampah, Moussa Konate, Michel Quidu, Eliott Lerner
Chant : Sara Hamidi
Discipline : Théâtre - Récit

Un projet soutenu par le Théâtre Paris-Villette

« Le combat métaphorique d’une humanité en lutte avec elle-même »
Projet inédit mené en collaboration avec le SPIP 77, la DISP-IDF, le Centre Pénitentiaire de Meaux, le Paris-Villette, et Why Theatre, cet Iliade se travaille entre les locaux de la prison et les salles de répétitions parisiennes et mélange au plateau acteurs professionnels, anciens détenus et détenus. Ensemble ils portent les voix d’Agamemnon, d’Ulysse, Hector, Achille ou Hélène comme autant de prétextes pour s’interroger sur les causes de l’abus de pouvoir, le manque de respect de la dignité des hommes ou le désir de vengeance. Mais aussi sur la fidélité à un idéal, le sens de l’amitié ou la beauté de l’intelligence en action. Premier épisode d’une série de 10 encore à naître.

Guerres, occupations, génocides, enlèvements, attentats – une liste d’évènements de sang ponctue quotidiennement les titres des médias. Nous avons l’illusion d’en être éloignés, mais tôt ou tard, cette barbarie arrive chez nous. Convoquer l’Iliade, c’est tâcher de comprendre la cause du malaise sans s’arrêter à l’analyse superficielle des symptômes, c’est observer de près cette mécanique du conflit.

L’Iliade offre de nouveau à Luca matière à lire notre temps en convoquant la légende, le mythe. Le monde d’aujourd’hui se transforme, ou plutôt la transformation s’accélère : quelque chose meurt, quelque chose naît. Quelque chose résiste, quelque chose attire. Et les tensions se créent au sein de ces mouvements contradictoires. De là naît le conflit… Nous sommes le conflit.


INTERMISSION LES 21 ET 22 NOVEMBRE À 19H30

©Emmanuelle Stauble


Cie KeatBeck
Écriture et mise en scène par Véronique Hubert & K Goldstein
Discipline : Spectacle vivant / Chorégraphie / Arts visuels
Un projet soutenu par le Carreau du Temple

Défier le pouvoir des images, du son, du montage. Égaler l’émotion du 7ème art. Êtes-vous prêt pour une battle cinéma vs spectacle vivant ? Nous pas encore, mais on le sera ! On peut vous promettre : rires, larmes, frissons, rêveries, une grosse machine à émotions. Un spectacle CinémaScopé et foutraque où tout s’emboîte, où le chaos fait l’ordre et où le montage se fait partition. Foutraque, c’est identique au masculin comme au féminin, une vraie parité de la folie. On appelle ça un épicène, du latin epicoenus, « posséder en commun ». Qu’est-ce que le cinéma et la danse possèdent en commun ? Quelles sont les forces en jeux à l’écran et sur le plateau ? Tentative de définition d’une typologie des armes du spectacle vivant et du cinéma. Qu’est ce qui nous rapproche ?

Envie d’un duo, Envie d’un trio
TOI __________MOI___________LE CINEMA______