Juliette Dragon

Juliette Dragon démarre sa carrière sur la scène électro avec des artistes de cabaret transformistes et la développe, en parallèle, dans le milieu évènementiel et jet set ainsi que dans la scène underground pour s’exprimer artistiquement et politiquement, en toute liberté, défendant les causes féministes et écologistes. Elle est la pionnière du mouvement Burlesque en France, créatrice de la première troupe en 2003, le Cabaret des Filles de Joie, puis de la première école en 2008, l’Ecole des Filles de Joie où plus d’un millier de pin-ups en herbe se sont succédées depuis et se sont pour certaines lancées professionnellement par la suite. Elle y propose des cours de danse, de gym et d’effeuillage burlesque pour tous les niveaux et tous les âges. Certaines viennent de manière ponctuelle, pour se faire plaisir ou bien s’entretenir physiquement, d’autres sont très assidues car elles veulent monter sur scène et cela demande un vrai engagement.
Jouer les show girls est un véritable acte d’émancipation féministe et glamour lorsque c’est une femme sujet qui décide de jouer les femmes objet pour s’amuser !

Dans le cadre de sa résidence, Juliette Dragon développe le Cabaret des Filles de Joie. Née en avril 2003, cette revue atypique est considérée par la presse comme le renouveau de la scène burlesque parisienne mêlant cabaret traditionnel rétro et performances modernes délirantes. Les Filles de Joie divertissent le public à grand renfort de paillettes, de plumes et de bonne humeur, mettant à l’honneur la puissance séductrice de l’Eternel Féminin. Le spectacle est plein de second degré, à la fois engagé, sexy et rock’n roll !