LE THÉÂTRE VARIABLE N°2

BIOGRAPHIE

Le Théâtre Variable n°2 met en jeu des questions d’ordre sociopolitique (les classes, le genre, les races) au travers d’un double processus de recherche et de création, ainsi que par une activité d’enseignement pro et semi-pro.

Les créations du Théâtre Variable n°2 répondent à l’ambition originelle de son équipe artistique : user des outils du théâtre pour répondre à des questions posées dans le champ des sciences humaines (histoire, sociologie, philosophie) ; mobiliser des méthodologies documentaires pour approfondir le travail d’écriture et de plateau. Chaque spectacle s’inscrit dans un cycle de recherche où l’enquête documentaire, l’expérimentation pédagogique et le dialogue avec les publics, l’organisation de journées d’étude, la publication d’articles accompagnent et nourrissent la création proprement dite.

Depuis 2015, la compagnie s’attelle à un nouveau champ d’exploration : « Luttes et émancipation » succède à un premier cycle intitulé : « Figures de l’enfermement ». Keti Irubetagoyena, metteuse en scène, et Barbara Métais-Chastanier, autrice, s’intéressent aux conséquences sociopolitiques des stéréotypes de genre et des rapports de classe.

Le premier spectacle de ce cycle est une performance poétique intitulée Il n’y a pas de certitude de Barbara Métais-Chastanier, interprétée par Julie Moulier. Il aborde la résistance aux processus normatifs par le prisme de la révolte en minuscule d’une femme fêtant ses cinquante ans.

En cours de création, la pièce La Femme® n’existe pas constituera le deuxième volet du cycle. Il s’agit ici d’adapter La Colonie de Marivaux afin d’interroger les rapports homme-femme dans l’ordre politique et la question de la convergence des luttes féministes et sociales.

Un troisième et dernier spectacle adaptera ce propos à un public d’enfants entre six et dix ans. Mêlant le chant lyrique à la manipulation d’objets, il s’inspirera de l’aventure de la chanteuse Susan Boyle pour déconstruire les schémas de domination de classes, de genres et de races.

INFO INSOLITE

Un membre de TV2 a traversé tout Avignon à vélo, en plein festival, avec son sous-vêtement coincé à l’arrière de son sac à dos… Depuis, en l’honneur de cet acte de bravoure accidentel, nous essayons d’entretenir l’image fun et sexy de la compagnie !

PRÉSENTATION DU PROJET EN COURS

La Femme® n’existe pas, deuxième pièce du cycle, est adapté de La Colonie de Marivaux. Comme toujours chez Marivaux, la fiction utopique commence par un naufrage, une île, une vie sociale à réorganiser. Et voilà que les femmes, dans ce nouveau monde, réclament de faire partie du gouvernement pour établir les lois et les institutions de demain... Écrite en 1750, La Colonie est considérée comme l’une des premières pièces féministes du répertoire mondial. Malicieux écho aux débats actuels en termes de parité, ce texte vieux de bientôt trois siècles est d’une actualité consternante. Dialoguant avec le texte classique, La Femme® n’existe pas double le pamphlet féministe d’une exploration des rapports humains et d’un regard porté sur l’histoire convergente des luttes féministes et sociales depuis le XVIIIème siècle. La création est prévue pour la saison 2017/2018.