Les Incandescences

Dozio / Maloufi / Pranlas-Descours

Ven. 04 Avr. 2014 — 20h00
DISCIPLINE : Danse
FORMAT : Spectacle
ESPACE : Gymnase
TARIF : 10 € achat en ligne (hors commission) et 13€ sur place

Dans le cadre du festival les Incandescences, Lorena Dozio, Nicolas Maloufi et Jonathan Pranlas-Descours présentent trois pièces en suspension.

ALIBI / LORENA DOZIO
La chorégraphe réincopore une partition écrite au sol et génère par son mouvement la musique composée et jouée par Daniel Zea. Le corps avance et pénètre l’espace comme dans un combat. Le passage de la dimension horizontale à la dimension verticale décompose l’image articulaire du corps. S’appuyant sur les volumes d’air, le corps bascule entre suspension et chute, dialogue avec l’espace, et convoque l’Alibi, l’ailleurs dans l’ici du corps. Les textures spatiales, externes et internes auxquelles le corps se confronte dans son avancée sont rendues visibles par le dispositif technologique et musical conçu par le compositeur qui transforme les déplacements axiales du bassin de la danseuse en données sonores. Un corps-capteur cherche et détecte dans l’espace des fréquences, des chemins. Le plan investi est celui du bas, du volume entre le sol et le corps, cet intervalle entre la dimension horizontale et verticale, espace-temps de passage entre un avant et un après. La pièce est un temps pour une créature hybride de reparcourir son alibi, un chemin écrit à un moment précis, l’incarner et ouvrir ensuite à une autre dimension.

LES ROIS / NICOLAS MALOUFI - Création
Que d’abord le rien soit un absolu, que le silence résonne et qu’enfin je puisse comprendre et accompagner le devenir de ce rien. Que tout se suspende pour ressentir l’écartèlement des éléments en présence qui clament leur devenir.
Je veux accumuler, me remplir, m’encombrer, m’accabler de ce laisser être qui m’entoure pour de ses émanations puiser l’essence. Posture profondément féminine d’accueil de l’altérité et se laisser pénétrer, se laisser nourrir par cette curiosité sensible. Combien il est agréable de se laisser enivrer par cette essence, ce silence sensible, le sentir me charger et atteindre cette frontière, parfois béance, entre la sérénité et l’explosion.

TOPIE IMPITOYABLE / JONATHAN PRANLAS-DESCOURS - Création - Première en IDF.
Topie impitoyable est un solo sur le corps utopique, révélant les dimensions poétiques et politiques du corps, et s’inspirant du texte de Michel Foucault « Le corps utopique » (1966, Conférence radiophonique). « Après tout, est-ce que le corps du danseur n’est pas justement un corps dilaté selon tout un espace qui lui est intérieur et extérieur à la fois ? ». M. Foucault.

Mentions et distributions :
ALibi
Conception, chorégraphie et interprétation : Lorena Dozio
Design dispositif, programmation, composition musicale et interprétation : Daniel Zea
Création lumière : Séverine Rième / adaptation : Régie technique de Mains d’Œuvres
Production : Association Bagacera/Association Crile
Soutiens : Biennale Danza di Venezia – Prima Danza (I), Mains d’Œuvres (F) ; Fonderia – Bellinzona (CH) ; Journées Danse Dense (F) ; ADC (CH) (accueil studio) ; Centre National de la Danse (F) (prêt de studio)
Résidence d’accueil création : Mains d’Œuvres
Remerciements : Carlo Ciceri, Myriam Lefkowitz, Julien Vincenot, François Sardi, Caroline Masini, Stefano Tommasini

Les Rois
Concept, chorégraphie et interprétation : Nicolas Maloufi
Assisté de : Bettina Masson
Musique : Henry Purcell, Erdem Helvacioglu
Production : Cie MA2 Soutien : TPE Bezons, La Source à La Gueroulde, CND Pantin, Théâtre Louis Aragon à Tremblay en France, Micadanses, Danse Dense, L’Etoile du Nord, Le 783 et la Cie 29x27.
Remerciements : Alexis Manuel, Micadanses.

topie impitoyable
Concept, performance : Jonathan Pranlas-Descours
Regard extérieur : Christophe Béranger

Production : Cie SINE QUA NON ART
Soutien : Centre Pompidou-Metz.