Que la fête continue !

Yohan Manca, Jean-Baptiste Tur

Ven. 11 Nov. — 12 Nov. 2016
19h30
DISCIPLINE : Musique, Théâtre
FORMAT : Spectacle
ESPACE : Gymnase, Salle de concert
TARIF : 15€ en prévente (HC) / 20€ sur place

Soirée 2 spectacles et concerts

"Ça a tiré dans Paris. Français contre Français. Jeunes contre jeunes…
On a été choqué, on a eu mal. Et après ? On fait quoi ? On a peur ?
Quelle est cette jeunesse, quelle est cette génération à laquelle nous appartenons et qui a la haine, qui a peur, qui est perdue, qui se perd, qui ne sait plus qui haïr, qui ne sait pas comment lutter, comment aimer, comment vivre ensemble, tous ou au moins déjà à deux ?
Nous non plus, nous ne savons pas…
Mais nous voulons nous retrouver les 11 et 12 Novembre 2016 avec deux spectacles Il était une fois un pauvre enfant et Le 23 Octobre 2002 j’ai perdu la foi, puis des concerts tard dans la nuit.
Pour dire le besoin de partage, des corps et des pensées, pour dire la rage de vivre malgré tout, pour dire qu’on n’oublie pas demain mais qu’on le danse. Pour dire : que la fête continue !"

Jean Baptiste Tur et Yohan Manca

◈ SPECTACLES ◈

Il était une fois un pauvre enfant

Durée du spectacle : 1h15

Abandonner le « chef d’oeuvre » Woyzeck pour revenir au fait divers. « Un homme tue sa femme adultère avant de se donner la mort ». Tragédie banale. Plonger dans l’intimité : un appartement, un couple, une femme enceinte, un homme perdu. L’arrivée du troisième, l’ami, l’amant, le bourreau. Chercher le moment de bascule, le glissement vers le sang. Le chercher dans les détails, faire parler les corps autant que les mots. Ne pas avoir peur du ridicule, de la faiblesse, explorer le ratage, affronter la cruauté… en rire franchement, oser les larmes. Entrer joyeusement dans la comédie absurde d’un développement tragique. Trois acteurs, trois êtres cherchent… à la vue de témoins, d’invités. Pas de « public » mais une assemblée, intégrée, prise à parti. Un événement commun, partagé dans l’intimité jubilatoire de l’ici et maintenant.

Inspiré par Woyzeck de Georg Buchner
Une création collective dirigée par Jean- Baptiste Tur
Assisté par Nitya Peterschmitt
Avec : Clément Delpèrié, Thomas Delpèrié, Nolwenn Peterschmitt, Gabriel Tur
Scénographie : Alain Pinochet
Création lumière et régie générale : Valentin Paul
Musique originale : Thomas Delpèrié

Production : Collectif Zavtra
Co-production : Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin, Théâtre Jean Lurçat -Scène Nationale d’Aubusson, Centre Culturel Municipal Jean Gagnant (Limoges)
Avec le soutien de La Région Limousin.
Accueil en résidence : Théâtre du Cloître (Scène Conventionnée de Bellac), Théâtre Jean Lurçat -Scène Nationale d’Aubusson, Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin Centre Culturel Municipal Jean Gagnant (Limoges), Mains d’Œuvres


Le 23 octobre 2002 j’ai perdu la foi

Durée du spectacle : 1h30

Le 23 octobre 2002, un homme assiste devant sa télévision à une prise d’otage dans un théâtre, pendant le deuxième acte d’une comédie musicale à succès. Il se souvient et se confronte alors à ses angoisses et ses échecs passés, à travers "Lost Faith", le groupe de rock de sa vie.

Texte : Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre
Mise en Scène : Yohan Manca
Scénographie : Jeanne Boujenah
Composition Musique : Pierre-Marie Braye Weppe
Lumière et Son : Jimmy Boury
Avec : Etienne Baret, Heidi Eva Clavier, Florence Fauquet, Stéphane Ramirez, Marie Petiot, Jean-Baptiste Tur

Production : Exil65
Coproduction : Théâtre de la Loge
Avec le soutien : du Forum scène conventionné du Blanc-Mesnil, et du T2G-Centre dramatique national de création contemporaine.


◈ CONCERTS ◈

Vendredi 11 novembre

GELATINE TURNER (Rap/Electro)


MARYNA VOZNYUK & RAPHAËL OTCHAKOWSKY (Duo street baroque)

Samedi 12 novembre

 !TERRITORY

À la croisée du post punk et du shoegaze, le quatuor libère une musique brutale et émotionnelle. Une décharge de mélodies vaporeuses et de guitares tourmentées.

La fleur au fusil, !Territory.


THOMAS DELPÉRIÉ & GABRIEL TUR (post-rock instrumental)