Réalisation de projets associant textiles et technologies

Lun. 20 Avr. — 30 Avr. 2015
DISCIPLINE : Cultures numériques
FORMAT : Formation professionnelle
TARIF : Durée 57h

Il est répertorié trois catégories de textiles liés aux nouvelles technologies : les textiles actifs (thermochromes, luminescents, etc.) les e-textiles (qui ont besoin d’énergie électrique), les écotechnologies textiles (qui utilisent ou non les nouvelles technologies). Des applications dont le point commun est le mouvement : diffusion, interactivité, échange d’informations, etc. L’émergence de cette classe date des années 1980, mais reste peu connue tout en demeurant en pleine évolution.

Il n’y a pas de référence de production industrielle de masse dans ce domaine, et peu de produits prêts à l’emploi. Tout développement doit prendre en compte une variable importante : la fabrication artisanale de produits à haute technologie, nécessitant d’appréhender les contraintes liées aux technologies et particulièrement à la microélectronique et à la connectique. Les professionnels doivent se former au cas par cas à de nombreuses compétences, et être capable d’oeuvrer dans différents corps de métiers et filières.

PUBLICS
Artistes, designers, costumiers, magiciens, techniciens, ingénieurs, programmeurs.

PRÉREQUIS
• Maîtriser les techniques de prototypage rapide avec Arduino. La formation convient aux professionnels ayant une pratique régulière d’autres langages (Java, C ou C++) et de l’électronique.
• Profils : la formation convient aux personnes ayant un projet professionnel incluant textiles et technologies.
• Matériel : ordinateur avec le logiciel Arduino installé.

OBJECTIFS
• Acquérir une culture générale au niveau Européen, et savoir la maintenir via des techniques de veille.
• Maîtriser des méthodes et des outils de travail adaptés à la réalisation de projets associant textiles et technologies.
• Maîtriser des techniques d’intégration de technologies aux surfaces souples.

INTERVENANT
Florence Bost, free-lance, (Paris). D’une formation en design industriel, elle expose ses premiers tissus techno-poétique en 1991 au VIA. Lauréate de la Villa Kujoyama en 1997, elle approfondit ses recherches sur l’intégration tant physique que conceptuelle des nouvelles technologies dans le textile. Elle réalise des métrages sur mesure pour l’événementiel et de la veille technologique dans différents secteurs industriels. Elle publie cette année chez Eyrolles, un ouvrage intitulé « Textiles, innovations et matières actives » qui analyse les nouveaux processus créatifs dans ce domaine.

DÉTAILS ET INSCRIPTION
La présentation détaillée de ce stage ainsi que les modalités d’inscription sont consultables dans le Catalogue des formations 2014-2015 organisées par Mains d’Œuvres. Retrouvez-y une offre de vingt-six stages inédits et adaptés aux besoins des acteurs socioculturels et des artistes, pour s’inscrire dans des pratiques culturelles émergentes, le milieu professionnel artistique, la culture du "faire ensemble" et la création numérique interactive.de la pensée individuelle et collective.