Trust Us

Street Level Industries

Jeu. 14 Janv. — 24 Janv. 2016 — 14h00
Tous les jours de 14h à 19h
DISCIPLINE : Arts visuels
FORMAT : Exposition
ESPACE : Salle d'exposition
TARIF : entrée libre

La presse en parle : Enlarge your Paris

Vernissage jeudi 14 janvier, à partir de 18h
Performance de Street Level Industries & invités :
Agnès Belkadi : voix (FR)
Emmanuel Rebus : dictaphones (FR)
HARS : Bandes magnétiques (PB)
Michael Ghent : objets sonores (NZ)

"Trust Us"est une installation monumentale réalisée par l’artiste néo-zélandais Street Level Industries.
Elle pointe avec humour le cynisme des grandes entreprises à travers leurs devises et leurs slogans.

Tout d’abord une matière. Le carton.
Une matière omniprésente dans notre monde. Autant que l’argent. Là où se trouve l’un, l’autre n’est pas loin. De par sa présence constante et sa proximité avec l’argent, c’est une matière éloquente.
Que nous dit ce carton ? Nous parle t-il de son origine lorsqu’il était un arbre ? De sa fonction de protection de tous ces objets si prisés de notre société de consommation ? De sa fin de vie en déchet, repris par les exclus de cette même société dévorante pour se protéger du froid.

Lors d’expositions passées, Street Level Industries a déjà eu recours au carton :
En 2004 des médicaments géants, fabriqués en carton, parlaient de l’effet tranquillisant de tous ces objets qui nous viennent emballés dans cette matière.
En 2004 encore, un bombardier Furtif également en carton, évoquait la contre-attaque du capitalisme broyant toutes les avancées sociales du vingtième siècle en faveur d’un nouvel ordre dit « libéral ». Ironie, selon Street Level Industries, car ce « nouvel ordre » ressemble plutôt à un retour au dix-neuvième siècle et ne cherche absolument pas à nous libérer mais à nous rendre esclave de notre consommation.
A Mains d’Œuvres, Street Level Industries reprend la tactique d’association, liant cette matière banale et méprisée à ces sujets pour faire ressortir l’ironie et les tourner en dérision. Ici, il fait surgir de ces cartons des mots. Ces mots viennent de ceux qui mènent la contre-attaque "libérale". Ces mots sont leurs slogans. Le slogan étant à l’origine un cri de guerre.

Cette exposition devait à l’origine s’appeler « Les Mots Creux » mais au fur et à mesure des recherches, il est apparu que les slogans contenaient non seulement des promesses vides ou fausses mais aussi des vérités terribles. Certaines anticipent un avenir, et déjà quelques prédictions se sont réalisées. On peut penser à « A Hand in Things to Come » (« Impliqué dans les choses à venir ») de Union Carbide, responsable de la plus grande catastrophe industrielle connue jusqu’à ce jour à Bhopal en Inde, en 1984. D’autres sont en cours ou à venir. Des promesses donc, qui cachent des menaces.

Street Level Industries est actuellement en résidence à la Générale, Paris.