Eloïse Le Gallo & Julia Borderie

BIOGRAPHIE
Julia Borderie (FR, 1989) et Eloïse Le Gallo (FR, 1989) travaillent ensemble depuis leurs sortie des beaux arts. Anciennes élèves de L’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy et des Beaux-Arts de Paris, elles mettent au centre de leur démarche la rencontre qui dans la suite construit le sens de la plasticité des creations comme une mémoire sensible des interactions humaines.

Elles ont présenté leur travail ensemble et séparément, notamment à Lerka (Saint Denis, La Réunion, 2017), Ter’là (Saint-Denis, La Réunion, 2017), Villa Belleville (Paris, 2017), Fonderie Darling (2015, Montréal), Galerie du Crouss (Paris, 2015), Parisian Laundry (2014, Montréal), Festival d’art vidéo de Casablanca (2014, Casablanca), le Quadrilatère (2016, Beauvais), Espace des arts sans frontières (2016, Paris), galerie Fernand Leger (2018, Ivry).

Depuis 2016 elles travaillent ensemble sur le projet de recherche et création Points-Bascule en collaboration avec la curatrice Ekaterina Shcherbavoka. Ce projet prend diverses formes y compris des expositions, des performances et l’antenne radio (R22 Tout-monde du Centre d’art Khiasma). En 2018, elles ont bénéficié d’une exposition personnelle à l’Espace d’art contemporain La Galerie du Theatre de Privas.

Eloïse Le Gallo et Julia Borderie mettent au centre de leur démarche la rencontre, en ancrant leur processus créatif dans une approche documentaire poétique. Les formes surgissent de l’interaction avec les personnes rencontrées, les lieux, objets quotidiens et imaginaires locaux. Le sens se construit dans la plasticité des créations comme une mémoire sensible des rencontres humaines.

Elles ont présenté leur travail ensemble et séparément, notamment à Lerka (Saint Denis, La Réunion, 2017), Ter’là (Saint-Denis, La Réunion, 2017), Villa Belleville (Paris, 2017), Fonderie Darling (2015, Montréal), Galerie du Crouss (Paris, 2015), Parisian Laundry (2014, Montréal), Festival d’art vidéo de Casablanca (2014, Casablanca), le Quadrilatère (2016, Beauvais), Espace des arts sans frontières (2016, Paris), galerie Fernand Leger (2018, Ivry). Elles intègrent le LAP en 2018.

DEMARCHE
« Le projet Points-Bascule de Julia Borderie et Éloïse Le Gallo observe l’eau comme un hyper-objet dans sa totalité plurivalente. Matière substantielle dans les corps de tous les organismes vivants, détenteur d’information, de raisons économiques et de frontière politique, l’eau est considérée par les artistes comme un moyen de connexion et de séparation. Elles considèrent la matière en tant qu’une collection d’imaginaire social. Dans le cas de Points-Bascule, où l’eau est vue comme espace de séparatuon des territoires d’un même État, elle participe inévitablement à la définition du territoire de la citoyenneté. En attendant, elle questionne le statut de la terre qui se noie sous l’eau et son rôle dans la structure géopolitique du monde contemporain.

Alliant la nature à la connaissance, du scientifique à l’ésotérique, les artistes décrivent, mais ne documentent pas l’imaginaire de l’élément. À la manière de scénaristes, elles explorent la matière qui ne peut être perçue que par rapport à une entité. Dans Points-Bascule, l’eau parle car elle est un champ sémantique : elle est politisée, historicisée et considérée comme un élément qui articule les relations entre les binaires. »

Ekaterina Shcherbakova

JULIA BORDERIE
Formation
2012-2015
*Université du Québec à Montréal, Maitrise en art visuel et
médiatique - félicitations
2011
*Université de Concordia, MFA studio Art
2008-2011
*Ecole Nationale Supérieure Arts Paris-Cergy - DNAP
félicitations du Jury

Expositions - évènements récents
2018
* « Tripple Dribble », galerie Fernand Léger- Pleins-feux , Ivry-sur-seine et galerie Jean-Collet - Mur/murs, Vitry-sur-Seine,Fr
* « On était en dessous du niveau de la rivière », galerie/espace d’art
contemporain du théâtre de Privas, Fr. Publication tous les deux mois sur l’antenne
* « Points-Bascule », radio R22 Tout-monde, Khiasma
* « Périphérie A0 » exposition du c.o.l.l.e.c.t.i.f, Pas si loin, Aubervilliers, Fr
2017
* « Art Day, Frictions dans la globalisation », Intervention à la radio, campus Paris, EHESS
* « Points-bascule, Ter’la » - La Box, La Réunion, Fr
* « How Do You Know Tomorrow Has Started If There’s No Night, » Villa Belleville, Paris, Fr
* « Vestige », Art Sequana, Le Hall, Rouen, Fr
Spouting Fresh Worries, Viennes, Aut
2016
* « Is To_day », Cité des arts de Paris, Paris, Fr
* « Flac », Le Hall, Rouen, Fr
* « Balances », rencontre à l’ École nationale Supérieure d’art de la Réunion et LERKA, La Réunion, Fr
2015
* « Mouvement vers l’inconnu », exposition du collectif Dans la norme, Paris, Fr
* « Menticol », el estudio, Cartagène des Indes, Col
* « Just do it », Place publique, Fonderie Darling, Montréal, Ca
* « FID (international drawing competition for young artist) », École nationale supérieure de Tourcoing, Fr
* « 25x25x25 », Capilla Del Arte, Publa, Mexico, Mex

Résidences
Avril 2018
*Château du Pin, partenariat avec la galerie/ Espace d’art contemporain du théâtre de Privas, ardèche, Fr
Novembre 2017 - septembre 2018
*Galerie Fernand Léger, Ivry-Sur-Seine, Fr
Aout-Septembre 2017 Cité des arts de la Réunion, Fr
*Résidence Instagram sur la plateforme curatoriale Heiwata
Juillet 2017
*Résidence à Salazie, île de la Réunion, Fr
Mars- Mai 2017
* Villa Belleville, avec Eloïse Le Gallo, Paris,Fr
Avril-Mai 2016
* Lerka, collaboration avec Eloïse Le Gallo pour le projet Points-bascule, île de la Réunion, Fr

Bourses
2017
*DACOI, Aide individuelle à la création, DRAC Auvergne Rhône Alpes
*Jury des réalisations particulières du Val de Marne pour le projet Tripple Dribble

ELOÏSE LE GALLO
Formation
2016
*Formation professionnelle « céramique » pour artistes, encadrée par Marc Alberghina, Ecole d’Art du Beauvaisis
2014-2015
* Diplôme d’Artiste Intervenant en Milieu Scolaire (AIMS)
2013
* DNSEP - ENSBA, Paris, Ateliers Marie-José Burki et Patrice Alexandre
2012
* School of the Museum of Fine Arts, Boston, USA
2011
* DNAP - ENSBA, Paris, Atelier Marie-José Burki

Expositions - évènements réçents
2018
* « KinesthésieO », performance et évènement, prix K-droz pour l’art contemporain
* « On était en dessous du niveau de la rivière », galerie/espace d’art
contemporain du théâtre de Privas, Fr.
* Publication tous les deux mois sur l’antenne « Points-Bascule », radio R22 Tout-monde, Khiasma
* « The sky - Considérations mystiques et apostasiques », projection-concert,
* « Supersonic », Paris
* « Périphérie A0 » , exposition du c.o.l.l.e.c.t.i.f, Pas si loin, Paris
2017
* Art Day, Frictions dans la globalisation, Intervention à la radio campus Paris, EHESS
* « Points-bascule », Ter’la - La Box, Ile de la Réunion, Fr
* « How Do You Know Tomorrow Has Started If There’s No Night », commissaire :
Ekaterina Shcherbakova, Villa Belleville, Paris, Fr
2016
* « Autour d’une même terre », Le Quadrilatère, Beauvais, Fr
* « 100Dessins », Espace des arts sans frontières, Paris, Fr
* « Balances », rencontre à l’ École nationale Supérieure d’art de la Réunion et LERKA, La Réunion, Fr
2015
* « Mouvement vers l’inconnu », exposition du collectif Dans la norme, Paris, Fr
* « Menticol », el estudio, Cartagène des Indes, Col
* « Poesoyrak bisart bisart », edition 2015 AIMS, Galerie du Crouss de Paris, Fr
* « Comment sortir d’une boucle en se roulant dedans ? », Espace 1789, St Ouen, Fr

Résidences
Avril 2018
* Château du Pin, partenariat avec la galerie/ Espace d’art contemporain du théâtre de Privas, ardèche, Fr
Aout-Septembre 2017
* Cité des arts de la Réunion, Fr
* Résidence Instagram sur la plateforme curatoriale Heiwata
Juillet 2017
* Résidence à Salazie, île de la Réunion, Fr
2017
* Villa Belleville, collaboration avec Julia Borderie pour le projet Points-bascule, Paris, Fr
2016
* Lerka, collaboration avec Julia Borderie pour le projet Points-bascule, île de la Réunion, Fr

Bourses
2014
*LEADER, Guyane
2012
*FEAC, Ministère des Outre-Mer
2011
* Prix Paris Jeune Aventure

PROJET DÉVELOPPÉ À MAINS D’ŒUVRES
Durant leur résidence, elles réaliserons le deuxième épisode video de Points-Bascule. Les infrastructures de Mains d’œuvres permettront ainsi d’accueillir les rencontres et les dispositifs visant à créer la video. Il s’agira notamment de décors et d’installations à grande échelle dans la suite des installations de tissus sérigraphiés, autour desquels se déroulera le tournage.

Elles souhaitent également explorer et mettre en place différentes formes de rencontres et de monstrations (organisation de conférences, projections, exposition, édition). Cette résidence consiste à développer un cadre de travail et un langage plastique propre à l’idée de l’épisode. Elle requière l’élaboration d’une communauté de travail avec des personnes de domaines variés (hydrogéologues, sociologues, écrivains, scientifiques, habitants de La Réunion et d’Hexagone).

Ce second épisode sera construit sur une logique de retournement, d’image miroir dont l’horizon serait la surface de contact, comme une ellipse spatiale annulant la distance entre les deux territoires. L’eau y sera abordée comme espace-interface.
En adoptant une approche critique et poétique multi-perspectiviste, nous explorerons l’espace de l’Outre-Mer, l’entre-deux des territoires. Sur les terres et sur l’eau, en travaillant un jeu de va et vient entre les deux rives et leurs propres perspectives, nous ferons dialoguer différentes façons d’aborder et de s’approprier cet espace. Comment parcourt-on ce paysage océanique ? Comment l’observe-t-on ? Comment l’annalyse-t-on ?