Entre-prendre les communs artistiques et culturels

Mer. 30 Mai 2018 — 09h00
FORMAT : Hors les murs
ESPACE : Beaux-Arts de Paris
TARIF : Entrée libre sur inscription.

Comment soutenir et développer des espaces urbains en communs pour permettre un vivre ensemble artistique et culturel ? Un thème proposé lors du temps fort "Foncier solidaire" de la matinée du mercredi 30 mai.

Inscriptions

9h-9h15 - Introduction

9h20-10h20 - Table ronde 1
Coopérations et solidarités : pourquoi valoriser ces modes de gestion et d’organisation en commun est important, comment rediscuter les enjeux de la propriété et de l’occupation collective

Les acteurs des lieux collectifs, intermédiaires, indépendants, développent des modèles d’organisation en commun toujours propre au lieu, composant avec la diversité des pratiques, des usages et des usagers. Ces modèles d’organisation sont porteurs d’innovation parce que leur fonctionnement favorise la délibération collective, ils tâchent de prendre en compte les besoins et les aspirations d’une diversité des artistes, artisans, équipes professionnelles, amateurs qui font la fécondité de ces espaces. Comment valoriser l’inventivité de ces modes de coopération solidaire pour un « entre-prendre » en communs ? La richesse de ces expériences urbaines collectives est remise en question par la pérennité relative des lieux d’accueil. Il est nécessaire, pour les préserver et les promouvoir, de penser des occupations stables des lieux, que les acteurs mettent tant d’énergie à faire vivre, et qui sont nécessaires à la vitalité artistique et culturelle d’une ville. Comment bâtir en communs des foncières culturelles solidaires ?

Intervenants :

  • Magali Novion, chargée de développement, La Fabrique POLA, lieu de création et de production artistique partagé bordelais
  • Fazette Bordage, direction de la culture de la Ville du Havre
  • Didier Coirint, directeur de la Culture, Ville de Saint-Denis (93)
  • Nelson Pernisco, artiste fondateur du Wonder Lieber, Bagnolet
  • Julien Beller, architecte et fondateur et président du 6b, lieu de création et de diffusion, Saint-Denis
  • Jules Desgoutte, co-coordinateur, Artfactories/Autresparts, réseau national de friches et lieux intermédiaires

Modération :

  • Luc de Larminat, directeur, Opale et CRDLA Culture
  • Laurent Vergnaud, co-directeur artistique du Collectif12 et co-président Actes-If

10h30-11h30 - Table ronde 2
Économies plurielles et politiques publiques pour la culture : quel modèle de développement pour ces initiatives en communs ?

Les cadres de politique publique doivent évoluer pour mieux prendre en compte le développement de ces espaces- pratiques en communs, sans les renvoyer uniquement aux négociations du marché immobilier. Comment prendre en compte et soutenir ces expériences à la croisée des politiques culturelles, urbaines, et de développement des territoires ? Comment intégrer ces expériences dans des politiques publiques qui favorisent la diversité culturelle sur les territoires ?

Intervenants :

  • Patrick Braouezec, président de Plaine Commune
  • Laurence Dupuy-Verier, directrice du développement culturel de la Ville de Nanterre et présidente des DAC de France
  • Vincent Jannot, fondateur et responsable du développement, Terre de liens, foncière citoyenne agricole
  • Flore Trautmann, directrice, urbaniste et sociologue, SCOP Le sens de la ville
  • Fabrice Lextrait, chargé d’études et de développement
  • Eric Coquerel, député de la Seine-Saint-Denis

Modération :

  • Michael Silly, sociologue et fondateur de l’agence Ville Hybride
  • Juliette Bompoint, directrice de Mains d’œuvres et coordinatrice de la SCIC la Main 9-3.0

11h40-12h40 - Table ronde 3
Les lieux culturels en communs à la manœuvre des droits culturels et du droit à la ville, un enjeu démocratique

L’expérience italienne nous enseigne, à travers les travaux de la commission Rodotà pour la reconnaissance juridique des communs, qu’ils sont « des choses dont dépendent l’exercice des droits fondamentaux et le libre développement de la personne », que leur statut juridique soit de droit publique ou privé. Il a y un enjeu majeur à ce que les politiques publiques reconnaissent ces usages culturels en communs. Il est tout aussi important que se développe le dialogue avec les autres initiatives citoyennes à l’œuvre dans les espaces urbains. L’expérimentation en communs est une question cruciale dans le débat collectif sur la place des arts et de la culture dans nos villes.

Intervenants :

  • Daniele Premel, vice-présidente Culture de la Métropole du Grand Paris
  • Fréderic Hocquard, adjoint à la Maire de Paris, chargé de la vie nocturne et de l’économie culturelle
  • Pascal Duforestel, Vice-Président ESS Conseil Régional Nouvelle Aquitaine
  • Alexandre Guilily, ex-directeur associé ETIC, foncière solidaire et fondateur de Les alchimistes
  • David Raynal, directeur de la Culture, du patrimoine, du sport et des loisirs, Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
  • Maïté Juan, doctorante en sociologie, laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique, CNAM

Modération :

  • Julie Desmidt, coordinatrice, Fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiens (FRAAP)
  • Patricia Coler, déléguée générale, Union fédérale d’Intervention des Structures Culturelles (UFISC)

12h40-13h - synthèse et conclusion : Bernard Latarjet