Utiliser l’Analyse de Pratiques (ADP) dans la conduite de projets culturels

Mer. 19 Sept. — 31 Oct. 2018
DISCIPLINE : Art et société

Les professionnels du secteur culturel, qu’ils soient artistes ou dirigeants d’établissements, répondent souvent à une multiplicité de problématiques dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets : les spécificités d’un territoire, le contexte économique, l’actualité et les enjeux politiques, les intentions et valeurs des acteurs etc. Ils activent une palette de compétences de plus en plus large pour identifier les positions de chacun, et agir de façon pertinente dans ce cadre.

L’ANALYSE DE PRATIQUES (ADP)
L’analyse de pratiques professionnelles (ADP) peut être utilisée pour mieux cerner ces projets à multiples ramifications, et leur donner du sens en créant des espaces de réflexions et d’échanges entre les acteurs, en prêtant une attention particulière aux aspects techniques, organisationnels, ou institutionnels en vue de les transformer en ressources. Pour faciliter la prise de recul nécessaire à la compréhension de ce mécanisme, la formation se positionne sur une approche transdisciplinaire qui induit l’accueil de participants issus de différents corps de métiers du secteur culturel (artistes, responsables de projets, éducateurs, élus, etc.).

PUBLICS
Artistes, responsables de projets ou d’établissements artistiques et culturels (secteur associatif, collectivités territoriales), élus. L’hétérogénéité des parcours et des métiers des participants est un des ressorts de cette proposition de formation.

OBJECTIFS
• Maîtriser des outils et techniques de l’Analyse de Pratiques Professionnelles (ADP) permettant de lire une situation de façon transversale et pluridisciplinaire : développer des capacités d’écoute, de réflexivité et d’analyse.
• Savoir utiliser ces outils et techniques pour améliorer sa conduite de projets culturels, ou de projets artistiques collectifs : capacité à concevoir un projet, à travailler en coopération et en co-élaboration.

PRÉREQUIS
Aucun

INFORMATIONS PRATIQUES
Durée : 75 heures (63h en présentiel + 12h en FOAD)
Dates : 9 journées réparties entre le 19 septembre et le 31 octobre 2018
horaires : planning détaillé remis à l’inscription
Lieu : Mains d’Œuvres, Saint-Ouen (93)
Coût : 2325 € HT
Effectif : 12 personnes

CONTENUS
• Culture générale de l’ADP : repères historiques ; théorie de la méthodologie ; introduction de l’approche transdisciplinaire de l’ADP ; notion de "conflit créateur" (manifeste convivialiste)
• Outils et pratiques d’écoute : écoute plurielle et multipolaire (porter son attention sur plusieurs postures et perspectives : l’institution, le territoire, les populations, les équipes) ; réflexivité ; dimension relationnelle (porter son attention sur la dynamique)
• Conduite de projets culturels avec les outils de l’ADP : clarifier les enjeux et les contraintes spécifiques d’un projet ; déchiffrer des situations complexes ; construire du sens à partir des expertises et initiatives individuelles
• Méthodes de résolution de problèmes : placer les différences en dialogue ; soutenir la parole de l’autre ; chercher le commun dans les aspects opérationnels et concrets.

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES ET ÉVALUATION
La stage utilise les outils et techniques de l’ ADP, offrant un exemple concret étudié au fil de l’eau. La formation est répartie en trois modules de trois jours, séparés par des intersessions de plus d’un mois où chaque participant effectue un projet tutoré d’ADP dans son contexte professionnel. Cette pratique de terrain est analysée dans le cadre des heures de FOAD. L’ensemble amène les participants à se constituer en groupe-ressources, ou chacun se fait "ethnologue" de sa propre pratique, et acteur de l’élaboration de propositions et de solutions pour les autres. L’évaluation de l’acquisition des compétences se fait à travers l’étude des situations-projets et des pratiques individuelles à l’entrée en formation, et par contraste en fin de session.

INTERVENANTS
Claude Paquin et Geneviève Goutouly-Paquin, consultants, formateurs, enseignants et co-directeurs de Tertius (Paris). Engagés dans l’accompagnement des politiques et des projets culturels, ils développent une philosophie et une pratique de l’action qu’ils nomment la "politique de la Relation", en référence à l’expression du poète Édouard Glissant. Ils enseignent la démarche ADP à l’université de Nanterre et assurent des formations en intra pour les professionnels de l’art et de la culture.