2001 - 2019 l’odyssée graphique de Mains d’Œuvres

Posté le 20/09/2019 par Francois Chevalier

2001 — 2019 Retour sur 20 ans d’odyssée graphique à Mains d’Œuvres

Une exposition de Blandine Paploray et Guillaume Bonneau

À partir du 21.09.19 dans la Cantine de Mains d’Œuvres
Entrée libre, lundi > dimanche, 10h > 23h30

24.10.19 – 03.11.19 59 Rivoli

Le graphisme sur 20 ans raconte une histoire et des histoires.
À travers les différentes chartes graphiques proposées, on y voit des époques, des courants, des styles, des tendances. On y perçoit autant de tests et d’échecs que de réussites et de propositions visionnaires, ces chartes qui resteront dans les annales du graphisme, ces chartes qui en ont inspiré d’autres (parfois plagiées, c’est arrivé !).
Au niveau du lieu, les chartes dévoilent sa créativité, son énergie débordante, sa recherche d’innovation mais aussi ses essais, ses doutes, ses fragilités. Le graphisme est la trace la plus palpable,
la plus charnelle de la mémoire d’un lieu et de sa programmation.

C’est l’occasion de remercier ces artistes exceptionnels qui ont écrit ces pages d’histoire d’un lieu de créations en perpétuel mouvement, auquel ils ont dû s’adapter par leur patience, leur écoute et leur compréhension.

Le graphisme à Mains d’Œuvres a toujours été associé à des résidences. Par des appels à résidence, le lieu accueille de jeunes graphistes, généralement tout juste sortis d’école. Ils restent entre 2 à 5 ans et travaillent dans nos espaces de co-working. Ils créent la charte graphique du lieu et développent parallèlement leurs projets personnels.
Pour ces jeunes artistes, c’est une opportunité considérable pour leur développement professionnel :
• Un espace de co-working où travailler, avec une participation aux frais
• Un lieu fréquenté par 200 artistes permettant de nombreuses collaborations
• Une visibilité francilienne et nationale en faisant la charte graphique d’un lieu reconnu par ses pairs.
• Un accompagnement de structuration de leur activité par l’équipe du lieu.
• Un espace de liberté pour leur créativité, chaque charte annuelle se situant entre la commande et le respect de l’expression du créateur.
• La réalisation de projets éditoriaux et web avec les partenaires extérieurs au lieu, projets proposés par l’équipe en fonction du réseau, dans le but de développer les clients, l’économie et les projets de créations du résident.
• La possibilité d’aller plus loin dans leur pratique en expérimentant dans nos murs d’autres champs et pratiques artistiques : expositions, performances, animation d’ateliers, etc.

Voilà les graphistes et collectifs de design graphique qui se sont succédés durant ces 20 dernières années :

2000 — 2002 Jack Garnier dit Slove
2002 — 2007 deValence
2007 — 2013 Akatre
2013 — 2015 Stalles | Cédric Pierre, Jérémie Glatre, Pierre Martin
2015 — 2016 Studio Kiösk
2017 — 2019 Cyril Makhoul
2019 — ???? Studio Aperçu

2000 — 2002 Jack Garnier dit Slove
SLOVE (alias Jack Garnier) a participé au lancement de l’association et des premiers événements en réalisant le premier logo et les premiers supports.

2002 — 2007 deValence
deValence est un des studios de design graphique les plus actifs en France aujourd’hui.
Il a montré ses qualités d’approche du design dans de multiples domaines et pour des clients tels que la Biennale de Venise, le Centre Pompidou, le théâtre de La Commune, le salon Maison&Objet ou l’université de Harvard, ainsi que des artistes tels Pierre Huyghe, Raphaël Zarka ou Saâdane Afif.
Le studio assure la communication visuelle de Mains d’Œuvres de 2002 à 2007 en proposant des dessins de nombreux lettrages et caractères typographiques dont le Gras qui sera décliné sous différentes versions.

2007 — 2013 Akatre
Akatre est un studio de création fondé en 2007 à Paris, par Valentin Abad, Julien Dhivert et Sébastien Riveron.
Le trio travaille et s’exprime à travers le design graphique, la photographie, la typographie, la vidéo, l’installation artistique et la création musicale, pour des institutions dans l’art, la culture, la mode, les médias et le luxe.
Tout juste sorti de l’école, le trio arrive en résidence à Mains d’Œuvres à l’automne 2007. Depuis 2016, Victor Tual et Thomas Portevin ont rejoint le studio.

Un souvenir de leur résidence…
« L’invasion de souris dans le Hangar, suite à notre stockage de sucre dans notre atelier pour réaliser les visuels du premier trimestre de communication à notre arrivée. »

2013 — 2015 Stalles | Cédric Pierre, Jérémie Glatre, Pierre Martin
Entre 2012 et 2015 Jérémy Glâtre, Pierre Martin Vielcazat et Cédric Pierre s’associent le temps de leur résidence à Mains d’Œuvres pour former Stalles, un atelier de création graphique contextuel. Depuis, chacun poursuit sa pratique du graphisme en indépendant.
En collaboration avec des artistes, des éditeurs et des institutions, leurs réalisations s’étendent de la conception de livres aux identités visuelles, sites internet et autres objets imprimés. Jérémy Glâtre crée la maison d’édition « Idoine » avec Éléonore Pano-Zavaroni et Pascale Riou. Pierre Martin Vielcazat réalise dernièrement un livre avec l’artiste belge Hans Demeulenaere et Cédric Pierre, membre du collectif Le Wonder, finalise sa résidence au centre d’art contemporain du Bel Ordinaire.

Quelques souvenirs de leur résidence…
« Le jour où Gillou, régisseur, nous a demandé de caler un ours du MOFO sur une bécane, et son émotion quand il a vu le résultat sur le mur en format 5mx5. »
« Le terrain de basket dans l’atelier et le jeu comme moyen de faire passer le temps ou de cogiter. C’était aussi un moyen de connecter avec les gens qui passaient… »
« Le chauffage au gaz si particulier qui te donne des sensations chelou l’hiver, tu sais pas si t’es à la piscine ou dans un sauna, ça te file à moitié mal à la tête. »

2015 — 2016 Studio Kiösk
Kiösk (Elsa Aupetit & Martin Plagnol) est un studio de design graphique basé entre Paris et Lyon. Le duo dessine des identités visuelles, des sites internet, des affiches, des éditions, des signalétiques, dans le cadre de la commande publique comme privée. Elsa Aupetit & Martin Plagnol ont parallèlement initié un projet de recherche autour des outils et des processus de production en design, qu’ils poursuivent sur le wiki, Wikikiösk. Ils partagent leur pratique professionnelle avec celle de l’enseignement de la typographie et du design graphique et ont également fondé la maison d’édition indépendante Dumpling Books.

Une anecdote du studio…
Ils partent en vacances avec leur imprimante.

2017 — 2019 Cyril Makhoul
Cyril Makhoul est designer graphique indépendant.
Il a effectué une licence à l’École National des Beaux-Arts de Lyon en 2014 puis un master à l’École de Recherche Graphique à Bruxelles en 2016. Dans le cadre de sa résidence à Mains d’Œuvres entre 2017 et 2019, il travaille avec des clients issus majoritairement du domaine culturel. Il œuvre à la conception et au développement de sites internet, d’identités graphiques, de design éditorial, etc. Co-fondateur d’une maison d’édition & d’un label de musique indépendant regroupé sous le nom de SILO, il participe activement à son développement.

2019 — ???? Studio Aperçu
Aperçu (Lucile Béal et Isaline Rivery) est un studio de création graphique basé à Angers et Paris, qui prend part à des projets artistiques, engagés, pédagogiques
ou innovants.
Lucile est affichiste et pioche des bords perdus dans les poubelles des imprimeurs. Isaline est typographe et s’émerveille d’un marquage au sol un peu effacé.
Toutes deux voient une forme de poésie dans les ratés, les contretemps, les couches d’histoires qui se superposent.
En récoltant ces fragments d’images propices à la création, elles organisent des ateliers pour tous publics, qui invitent à l’invention graphique par des protocoles simples, à partir de matériaux récupérés.
Tout dernier studio invité en résidence par Mains d’Œuvres, une nouvelle histoire va s’écrire.

Une anecdote du studio…
« Aperçu a démarré en 2016 dans un garage à Rosny-sous-Bois. Ont déménagé avec nous à Mains d’Œuvres un incroyable stock de macules, un broyeur à fabriquer des bords perdus, et une plante nourrie au café. »

MOFO
Depuis sa création en 2001, MOFO met en lumière une programmation aventureuse, sans complexe et toujours aussi défricheuse. Le festival explore les eaux troubles et fascinantes de la scène indépendante française et internationale pour vous faire découvrir des projets à contre-courants et des expérimentations sensibles. Sur 3 jours fin janvier, plus de 20 groupes sont programmés sur 2 scènes. Chaque année, une nouvelle mascotte est choisie et déclinée pour le festival par les graphistes en résidence.