Jazz-Oeuvre, Le rendez-vous hebdomadaire des passionnés de Jazz

Ven. 26 Avr. 2019 — 19h00
19h
ESPACE : Restaurant
TARIF : Prix Libre

Le collectif Jazz-Oeuvre investit la Cantine de Mains d’œuvres et vous invite au rendez-vous hebdomadaire des passionnées de Jazz .

Dans un lieu convivial et chaleureux, situé à deux pas des puces de Saint-Ouen, venez assister à deux concerts lives d’une rare intensité !


Un espace dédié au Jazz à Saint-ouen ? Vous l’aviez rêver ? Ne cherchez plus !
Concept  : 1 fois par semaine venez assister à un concert live inédit. En deuxième partie de soirée, les musiciens volontaires dans le public et sur scène, pourront prendre part à une session jam.
Conditions : Accès et participation libre. Une cagnotte sera mise à disposition du public.
Sur place  : Bar et restauration disponible sur place. (1€ sera reversé aux musiciens pour chaque consommation)

PROGRAMME :

  • CONCERT LIVE avec des musiciens de la scène internationale
  • JAM SESSION avec les musiciens volontaires
  • EXPOSITIONS avec des artistes peintre, sculpteur, plasticien.

PETER GRITZ
Peter Gritz est un musicien, percussionniste de jazz né à Salgótarján en Hongrie.
« La batterie était un vieux rêve de gamin »
Le destin de Peter bascule en 1975 lorsqu’il se rend au concert d’Art Blakey et les Jazz Messenger. Le jeune homme décide alors d’intégrer le conservatoire Supérieur de Jazz de Budapest après l’obtention de son bac. Deux ans plus tard, il enregistre son premier album avec deux de ses professeurs Bela Szakcsi et Gyula Babos.
« Les gens disparaissaient et on ne les revoyait plus jamais. »
Malgré un succès certain en Hongrie, Peter vit mal les méthodes du régime en position. À cette période le Jazz était apprécié par une minorité, étant considéré comme « une musique impérialiste, venant des Etats-Unis  ».

À 22 ans il décide de quitter le pays, laisse derrière lui le service militaire et devient déserteur. Peter se rend alors à Amsterdam où il intègre un groupe de folk hongroise. La formation part en tournée en France puis pose ses valises en Bretagne.
« On m’a dit que ça boumait à Paris »
Dans les années 80 Peter se rend à Paris pour assister au concert de Weather Report. Il est vite happé par les courants Jazz de l’époque et décide de rester sur la capitale.
En 1984 il rencontre ceux qui composeront son premier trio jazz en France, Antoine Hervé (pianiste) et Michel Benita (contrebassiste).
Dans le même temps Peter sympathise avec l’un de ses compatriote, Yochk’O Seffer, ancien saxophoniste du groupe Magma. Ensemble, ils coréalisent en 1988, l’album Monk For Ever.
En 1989 il est élu musicien de l’année par Radio France. La même année il collabore avec Marc Ducret pour l’album Véga.
Peter jouera aux cotés d’Eric Barret, Gildas Boclé, Riccardo Del Fra, Jacky Molard, Patrick Molard et Kenny Wheeler ; il est produit par Charlotte Record et sort son premier album « Thank You To Be » avec entre autres, Steve Potts,Paolo Fresu,
Ingrid Jensen, Sophia Domancich...
« Toutes ses rencontres m’ont apportés beaucoup d’expérience »

S’en suivent des collaborations en trio, Quartet, Quintet, et des tournées dans les festivals du monde entier.
« L’enfant s’est envolé, tout a changé »
En 2010 sa mère tombe malade, il se rend auprès d’elle en Hongrie. À son décès en 2017, Peter décide de retourner à Saint-Ouen, sa ville de coeur.
« Il faut jouer de la musique de son époque »
En 2019 Peter crée JazzOeuvre en collaboration avec Jean Baptiste Crozier et Mourtar Diallo.


Partenaire : RMX Production