[ANNULÉ / REPORTÉ / CORONAVIRUS] La jeune fille et la Plaine

Catherine Froment

Sam. 04 Avr. 2020 — 16h00
DISCIPLINE : Art et société
FORMAT : Rencontre, Concert
ESPACE : Hors-les-murs
TARIF : Entrée libre

Médiathèque Persépolis, 4 avenue Gabriel Péri, 93400 Saint-Ouen

Lecture-concert de Catherine Froment & François Popineau

FESTIVAL HORS LIMITES

Catherine Froment est en résidence à Mains d’œuvres, dans le cadre du programme de résidences d’écrivains de la Région Île-de-France.

Bruissant de l’écho des lieux abandonnés, peuplé de présences et ponctué de paroles recueillies, La jeune fille et la Plaine est un récit né d’une résidence de Catherine Froment au lieu culturel Mains d’œuvres, entre l’année 2019 et le début 2020. Arpentant le territoire et explorant, au plus près des rencontres, des ateliers personnalisés menés avec des personnes isolées et des entretiens avec des habitants, les ressentis profonds, physiques, de chacune et de chacun vis-à-vis de cet environnement en pleine transformation.

Pour le Festival Hors Limites, Catherine Froment lira des extraits de ce récit, déchiffrant à sa manière la façon dont les corps s’inscrivent et s’écrivent dans les villes : un cheminement, à travers des lieux remués et des espaces domestiques, empruntant des trajets de vie d’un lieu à l’autre, accompagné par le pianiste compositeur de jazz François Popineau et les photographies d’Olga Kravets.

Catherine Froment est autrice, performeuse, actrice et metteuse en scène. Artiste associée au Générateur à Gentilly depuis 2012 où nombre de ses performances ont vu le jour, elle enseigne depuis 2016 au sein du Master Nouvelles écritures de la scène du département Art et Com de l’Université Jean Jaurès de Toulouse.

Pianiste et compositeur, le jazz est devenu pour François Popineau le centre pédagogique et musical de ses activités. Composant cependant de multiples pièces d’orchestres dits classiques et des musiques de films, ses influences sont également à chercher, aux côtés d’un Keith Jarrett ou d’un Chick Corea, du côté de la musique de Chambre d’un Debussy et d’un Ravel.

Olga Kravets est photographe et réalisatrice de documentaires. Lauréate du Prix Bayeux-Calvados pour les correspondants de guerre en 2014 dans la catégorie journalisme web, son travail a été publié dans le monde entier dans des publications comme El Pais, Financial Times, Helsingin Sanomat, Le Monde, NRC Handelsblad, Internazionale, The Globe and Mail, The New York Times, The Observer et Vice.