Une soirée de performances par le LAP et Camille Tsvetoukhine

Jeu. 25 Oct. 2018
à partir de 19h
DISCIPLINE : Arts visuels
FORMAT : Performance, Exposition
ESPACE : Salle d'exposition et studio de danse
TARIF : Entrée libre

PROGRAMME

*à partir de 19h30 : Le LAP - organisé par Nour Awada
> Le Laboratoire des Arts de la Performance présente une performance collective restitutive des recherches engagées au sein du laboratoire.​
*20h30 - 21h30 : Tell, telle, tel - organisé par Camille Tsvetoukhine
> Projet d’expositions collaboratifs qui se compose de chapitres distincts, comme un roman écrit à plusieurs mains.


Laboratoire des Arts de la Performance

Fondé en 2018 et dirigé par Nour Awada, le LAP s’engage dans une recherche autour des concepts collectifs et participatifs de la performance et du happening.
Le LAP regroupe 27 artistes internationaux, sélectionnés sur appel à candidature.
La recherche collective au sein du LAP s’organise en sessions intensives de travail, physique et théorique.
Le LAP est accompagné en 2018 par le Carreau du Temple à Paris et Mains d’Œuvres à Saint-Ouen.


Nageuses faits divers

Chapitre 3, du projet Tell, telle, tel, organisé par Camille Tsvetoukhine

Avec : Mathilde Ganancia, Laetitia Paviani, Anna Rossi Ljunghorn, Sabrina Soyer, Camille Tsvetoukhine, Bedwyr Williams

Tell, telle, tel est un projet d’expositions collaboratifs qui se compose de chapitres distincts, comme un roman écrit à plusieurs mains.
Le principe est de créer des communautés éphémères et de s’interroger sur comment l’écriture peut s’insérer dans une pratique artistique qu’elle soit proche ou non de ce médium. Le premier chapitre Where does the pieces go ? s’est déroulé à Madrid à Casa Bolivar avec Carlos Fernandez Pello, Julian Cruz, Sam Savage, Adrien Guillet et Camille Tsvetoukhine. Le salon servait d’espace d’exposition. L’axe d’écriture était en rapport avec le futur des pièces de chaque artiste.
Le second chapitre My Beach a eu lieu à Douarnenez, suite à une invitation en résidence par le collectif WOOP BOOM. J’ai convié cette fois-ci treize artistes : Marielle Chabal, Marcel Devillers, Adrien Guillet, Marion Guillet, Christophe Lemaitre, Benoit Maire, Ana Martinez Fernandez, Mobilier peint, Nicolas Momein, Liliane Puthod, Eva Taulois, Camille Girard et Paul brunet, Camille Tsvetoukhine. Compte tenu du contexte, j’ai choisi une des criques de la baie comme espace d’exposition. Celle-ci s’est déroulée le matin en fonction de la marée. Les pièces étaient disposées sur le sable et étaient activées par la lecture des textes au micro, puis déposées ensuite sur les serviettes éponges cartels. Les propositions étaient de nature très diverses ; poétiques, fictionnelles, protocolaires mais toutes autour de la genèse de la pièce.
Le troisième et dernier chapitre de Tell, telle, tel s’intitule Nageuses faits divers. Il fait suite à une semaine de workshop-lecture à Mains d’Œuvres.