"Penchant orbital"

Marie Ouazzani & Nicolas Carrier

Sam. 29 Juin — 07 Juill. 2019
tous les jours, de 13h à 19h
DISCIPLINE : Arts visuels
FORMAT : Exposition
ESPACE : Salle d'exposition
TARIF : Entrée libre

Exposition personnelle du duo d’artistes Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Commissariat : Ann Stouvenel

— 
LES ÉVÉNEMENTS :
> Vernissage samedi 29 juin, à partir de 18h.

— 
"Penchant orbital"

Exposition périphérique (2018) est un voyage en voiture autour du périphérique extérieur parisien et des villes qui le bordent. Tel un inventaire des plantes qui habitent ce paysage de proche banlieue en pleine transformation du Grand Paris, cette fiction suit des jardiniers qui prennent soin des mauvaises herbes et plantes en pot, comme autant de propositions de résistance à l’urbanisation, et qui vivent dans les interstices laissés par la densification urbaine.

De contexte tout dépend. Nous pourrions aisément réfuter cette affirmation. Dans le cas précis de l’urbanisation intense, dont Mains d’Œuvres est au cœur depuis plus de 20 ans, cette vision est intrinsèque liée à la définition même de nos enjeux, pratiques, pensées, visions. Ce lieu pour l’imagination artistique et citoyenne, est particulièrement touché par l’oeuvre Exposition périphérique (2018) qui concentre l’attention à l’occasion de l’exposition « Penchant orbital », présentée du 29 juin au 7 juillet 2019.

Ce périple performatif et sensible, de résistance et de partage, est résolument impliqué dans le présent et le futur possible de notre territoire proche. La banlieue parisienne vit un moment important dans le développement du Grand Paris, vaste territoire, en pleine mutation. Le film fait la part belle à des citoyens veillant sur le vivant, prenant racine sur les cendres mêmes de la marge. Un tour d’horizon de ces lieux en transition et notamment les zones végétales qui se trouvent alors au cœur de la périphérie, est marquant et révélateur d’un instant et d’une utilisation singulière de ces espaces. Ainsi, chacun se laisse embarquer dans cette découverte de zones encore temporairement autonomes, à l’image d’un regard jeté sur une société, plus largement que les seules parcelles parcourues. Le film permet de garder une trace de cette histoire fondatrice pour la ville et sa banlieue, le centre et la bordure, et de prendre avec poésie la mesure de sa potentialité.

L’exposition « Penchant orbital » revient sur le film, au sein d’un dispositif ténu et radical où assises, infusions et collages sont conçus comme un environnement à la fois urbain et neutre, favorisant la contemplation, la dégustation et l’accueil.

Ann Stouvenel.

Avec le soutien du Conseil régional d’Île-de-France – Fonds régional pour Talents Emergents d’Île-de-France (FoRTE)