Performance - Travail en cours

Octave Courtin

Dim. 14 Oct. 2018
17h
DISCIPLINE : Arts visuels
FORMAT : Performance
ESPACE : Star trek
TARIF : Entrée libre

Dans le cadre du finissage de l’exposition collective « Traverser la mer sans que le ciel ne le sache », l’artiste en résidence à Mains d’Œuvres Octave Courtin présentera au public un travail en cours sous la forme d’une performance.

L’ARTISTE :
Octave Courtin est un artiste en résidence à Mains d’Œuvres, il y développe une démarche pluridisciplinaire, son travail se déploie alors au travers de la performance et de l’installation.

Pour l’exposition, il présente Capharnaüm (2018), une sorte de créature tentaculaire, un harmonium vivant, composé d’un enchevêtrement de tuyaux dans lesquels circule le souffle mécanique de ballons de baudruche.

LA PERFORMANCE :
« Le flux d’air généré par un ballon géant est récupéré par un système de plomberie.

Ce même flux est utilisé pour mettre en vibration des morceaux d’accordéon et faire émerger des nappes sonores, les vannes de plomberie agissent alors comme une table de mixage.

Le souffle et la voix du performeur sont intégrés au dispositif et l’ensemble est augmenté par un traitement numérique du son.

Entre homme-orchestre et homme-machine, les cycles respiratoires répondent à l’enchevêtrement de sons continus et à la polyrythmie engagée par la richesse des battements harmoniques. »

L’EXPOSITION :
« Traverser la mer sans que le ciel ne le sache »
Avec : Octave Courtin, Pauline Delwaulle, Capucine Diancourt, Nicolas Floc’h, Anne Lauroz, Quentin Montagne, Élie Quintard & Zoé Lecossois & Loriane Panel, Marie Ouazzani & Nicolas Carrier

Commissariat : Jodène Morand & Ann Stouvenel

En collaboration avec l’École européenne supérieure d’art de Bretagne.
Des créateurs, plasticiens et designers embarquent à bord d’un bateau. Entre novembre 2017 et juillet 2018, ils étaient neuf à séjourner quelques semaines sur les côtes bretonnes. Le projet B.O.A.T® invite des artistes à bord de navires de recherche artistique et pédagogique. Pour cette première résidence maritime qui associe Mains d’Œuvres à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB), c’est « Le Grand Largue » qui a accueilli les artistes.

En expérimentant l’environnement marin et la vie à bord d’un chalutier, les artistes proposent des regards, des histoires, des récits, des œuvres in situ. Ils s’emparent de différents médiums en provoquant un imaginaire onirique dans un dialogue et une confrontation des territoires, entre la Bretagne et la Seine-Saint-Denis. Les artistes rendent compte d’une mise à distance, d’une prise de risques et de regards portés sur l’environnement et les grands écarts contextuels.

De son côté - Octave Courtin commence dès 2017 à concevoir sur B.O.A.T® un projet de création sonore, pensant la plasticité du son. De grands ballons noirs deviennent de véritables poumons, qui viennent actionner des anches de cornemuses modifiées. Le son ambiant est prenant et vient envahir l’espace devenu clôt qui, à l’inverse de l’infinité du paysage maritime, forme une caisse de résonance à grande échelle.


> DIMANCHE 14 OCTOBRE à MAINS D’ŒUVRES :

*14h-19h : Finissage de l’Exposition « Traverser la mer sans que le ciel ne le sache » / 15h : Visite guidée.

*16h : Vidéo Fatale #2, cycle de projections proposé par Julia Geerlings, en collaboration avec Julie Béna. Cette deuxième édition de Vidéo Fatale est dédié à l’identité et le genre. Avec : Julie Béna, Madison Bycroft, Anna Daučíková, Valentýna Janů, Evelyn Taocheng Wang, Mark Ther, Marie Tučková.

*17h : Performance d’Octave Courtin / dans le cadre du finissage de l’exposition, l’artiste Octave Courtin présentera une performance en salle Star Trek.

*11h-17h : Vide-poussette jeunesse 0/14 ans
Achetez, vendez, flânez, chiner du matériel de puériculture, des jouets, des livres, des chaussures, des vêtements, de la décoration de chambres d’enfants. Le vide-poussette du Tipi se déroulera à Mains d’Œuvres.